UNE LOGIQUE DE PARTAGE

L’une des préoccupations majeures du Groupe Mimran sur le continent africain concerne la gestion des ressources en eau.

IRRIGUER LES SOLS

Au Sénégal, le complexe agro-industriel de la CSS s’étend sur plus 10.000 hectares dans une région où les précipitations (généralement d’août à octobre) ne dépassent pas 300 mm par an. Pour cultiver la canne à sucre, il a donc été indispensable d’installer un système d’irrigation. L’eau douce, prélevée dans le fleuve Sénégal, alimente, selon la méthode dite gravitaire, un réseau de canaux de 500 km qui répartit l’eau de manière équilibrée et économique sur l’ensemble de l’exploitation.

La planification des opérations de fertilisation et de traitements phytosanitaires des sols est informatisée et des analyses de contrôle systématique, sont pratiquées par un laboratoire interne.

FOURNIR DE L’EAU POTABLE

Afin de participer à l’approvisionnement en eau des populations environnantes, ce sont 21400 litres d’eau potable qui sont quotidiennement distribués par camion citerne aux populations des 22 villages environnants. Des abreuvoirs ont également été créés à la périphérie de l’exploitation agricole, pour l’alimentation en eau du bétail (plus de 100.000 têtes).

Près de 4.500 hectares, exploités par plus de 12.000 agriculteurs, sous forme de maraîchage ou de riziculture, sont également irrigués gratuitement à partir du réseau d’eau de la CSS.
Dans le département de Dagana dont dépend Richard-Toll, c’est en finançant la construction d’un réseau de forages que la CSS contribue à fournir de l’eau potable aux habitants de la région.

« Le futur ne s’achète pas, il se construit. »

SITE OFFICIEL DU GROUPE MIMRAN